la préservation des jeux en ligne en péril : pourquoi les grandes entreprises de jeux vidéo refusent-elles d’agir ?

Le secteur du jeu vidéo, encore jeune et dynamique, est déjà face à une question cruciale : que faire de son héritage ?

Le secteur du jeu vidéo se confronte au défi de sauvegarder son patrimoine #

Cette problématique est principalement discutée par les joueurs, les passionnés et les chercheurs. Les entreprises, dans leur grande majorité, semblent indifférentes. Un porte-parole de l’Entertainment Software Association (ESA) a récemment abordé le sujet des jeux en ligne entièrement dépendants d’internet et des serveurs.

Le refus de l’ESA et de ses entreprises membres de préserver les jeux en ligne #

Lors d’une audience organisée par l’Office des Droits d’Auteur de la Bibliothèque du Congrès des Etats-Unis, Steve Englund, avocat de l’ESA, a parlé de la situation des jeux en ligne qui ont cessé leurs activités et ne peuvent plus être joués. Bien que la préservation soit théoriquement possible, il a souligné le manque d’intérêt des entreprises membres de l’ESA, incluant des géants comme Nintendo, Microsoft, Sony, Activision Blizzard, Electronic Arts, et bien d’autres.

La réunion a été organisée par des groupes de recherche, des passionnés et des experts juridiques, dans le but de convaincre l’Office des Droits d’Auteur des Etats-Unis de permettre aux chercheurs de redonner vie aux jeux en ligne pour des raisons de recherche et de préservation. Malheureusement, les résultats obtenus n’ont pas été à la hauteur des attentes.

À lire Remake de jeu d’horreur : pourquoi les fans n’ont-ils pas été séduits?

Le rôle de l’ESA et des entreprises de jeux vidéo face à l’initiative de préservation #

Quand il a été demandé à Steve Englund si la préservation des jeux en ligne pouvait être envisagée en fixant des limites pour les groupes de recherche académiques ou en les rendant disponibles dans des bibliothèques publiques, l’avocat a affirmé que les entreprises de l’ESA ne sont pas tenues de maintenir les jeux en ligne une fois qu’ils ont terminé leur cycle. Il a également exprimé la crainte de violations des droits d’auteur.

Par ailleurs, l’idée de définir des lieux physiques (comme des bibliothèques publiques) où les chercheurs et autres intéressés pourraient jouer à un jeu en ligne hors service a été jugée insuffisante par Steve Englund. Un représentant de la Video Game History Foundation a quant à lui souligné que les bibliothèques publiques actuelles aux Etats-Unis ne sont pas équipées pour accueillir des bibliothèques de jeux vidéo en ligne.

  • Le secteur du jeu vidéo fait face à la question de la préservation de son patrimoine
  • Les entreprises membres de l’ESA montrent un manque d’intérêt pour la préservation des jeux en ligne
  • Les efforts pour permettre la préservation des jeux en ligne rencontrent de nombreux obstacles
📚 Résumé Détails
🎮 Défi de la préservation L’industrie du jeu vidéo se confronte à la question de la préservation de son héritage
💼 Position de l’ESA L’ESA et ses membres montrent peu d’intérêt pour la préservation des jeux en ligne
⚖️ Tentative légale Des efforts ont été faits pour convaincre l’Office des Droits d’Auteur des Etats-Unis de permettre la préservation des jeux en ligne, sans succès

Un professionnel s’exprime sur la préservation des jeux vidéo #

La préservation des jeux vidéo, et en particulier des jeux en ligne, représente un enjeu culturel et historique majeur pour le futur de notre industrie. En tant que professionnels du secteur, comprendre et documenter l’évolution de cette forme d’art est essentiel, non seulement pour des raisons académiques ou nostalgiques, mais aussi pour inspirer et informer les générations de créateurs de jeux à venir.

L’indifférence affichée par des entités comme l’ESA face à ces efforts de préservation soulève des questions importantes sur la responsabilité des principaux acteurs du secteur envers leur propre patrimoine. L’histoire du jeu vidéo est riche et diverse, et chaque jeu perdu est une perte pour notre connaissance collective. Il est temps que l’industrie dans son ensemble reconnaisse l’importance de ce patrimoine et travaille ensemble pour trouver des solutions innovantes afin de préserver nos expériences de jeu pour les décennies à venir.

À lire Jeux gratuits cette semaine : Warhammer 40,000 disponible sans frais sur Steam et Epic Games Store

Bbfil.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis